· 

5 BONNES RAISONS DE CRÉER SA BOITE

L'INSEE indique 354 879 créations d'entreprises en 2018.

 

Que vous soyez salarié(e), sans emploi, en congé maternité/paternité, en rupture de contrat, en Bore out (l’ennui au travail), en Burn out (état de fatigue extrême provoqué par le stress au travail) ou encore simplement à la recherche d’un challenge qui vous rendra enfin épanoui(e), vous avez peut-être un jour imaginé créer votre entreprise.

 

Si vous avez commencé à lire cet article c’est que l’envie de mettre en place votre structure se trouve quelque part dans un coin de votre tête. Cela ne fait aucun doute !

 

Cet article ne vous expliquera pas concrètement comment vous lancer, mais il vous permettra de comprendre pour quelles raisons vous en êtes arrivé(e) à cette réflexion. 

 

Si vous vous retrouvez dans chacune de ces raisons énumérées ci-dessous, c’est que le projet est sur le point de se lancer. 

Si vous avez déjà commencé les démarches alors cet article vous confortera sûrement dans l’idée que vous n’êtes pas seul(e) à vouloir changer de vie pour des raisons aussi simples que celles que CELLY CLIC vous a énumérés ci-dessous.

 

Changer de vie, oui, mais pour quoi ?

 

1 - Pour gagner plus d’argent

La première raison concerne souvent, voir systématiquement, la qualité de vie. Et cela passe invariablement par l’argent. Oui, parfois il est difficile pour certains de l’avouer, mais personne ne souhaite travailler sans être rémunéré correctement. Bien sûr que travailler pour avoir la possibilité d’élever ses enfants dans de bonnes conditions, d’offrir des cadeaux à ses proches, ou de réaliser ses projets personnels font partie des raisons qui nous poussent à nous lever le matin.

 

Mais avant de rêver à une belle rémunération, il ne faut pas négliger le coût d'un lancement de projet professionnel. Il vous faudra peut-être du matériel, un local (loyer, charges), un site internet, des cartes de visite, ou encore un expert-comptable pour débuter. Cela a un coût et il faut le prendre en compte.

 

Si vous possédez un peu d'épargne ou que vous avez économisé pour votre projet, vous démarrerez certainement ce début d'aventure plus sereinement.

 

Pour ceux qui n'ont que peu ou pas d'argent de côté pour se lancer, il vous faudra envisager de faire un prêt. Dans ce cas, prenez le temps de vous renseigner sur les solutions mises en place dans votre région (associations, aides du département).

 

Des primes / subventions peuvent être accordées. Si vous pouvez alléger votre emprunt de 1 000 € ou 2 000 €, faites-le !

Pensez également à comparer toutes les banques et les taux appliqués même si la problématique première est plutôt de convaincre votre interlocuteur que votre projet a du sens et que le montant correspond à vos besoins.

 

ATTENTION, gardez en tête que le montant de votre demande de prêt peut être revu à la baisse.

 

Cependant il y a aujourd'hui des aides disponibles telles que l'ACRE, ARCE ou encore l'ARE. Ne passez pas à côté. De plus, pour la naissance d'une micro-entreprise, la création est gratuite et rapide à réaliser sur internet.

 

Lien de création pour une auto-entreprise : https://www.cfe.urssaf.fr/autoentrepreneur/CFE_Declaration

 

La première année de votre société n’est généralement pas la plus rentable. Vous ne gagnerez pas toujours un salaire supérieur à ce vous aviez l'habitude de percevoir en tant que salarié. Préparez-vous moralement, les résultats ne sont pas immédiats.

 

Si vous avez une activité qui vous permet de démarrer en travaillant à domicile sans local, vous économisez les trajets en transports en commun et/ou minimisez la consommation de votre carburant. 

  

Votre rémunération rêvée peut prendre du temps à atteindre. Plusieurs facteurs rentrent en jeu : 

  • le secteur que vous avez choisi
  • le marché actuel
  • le type de statut juridique
  • la motivation et l'implication 

Nous souhaitons que votre structure fonctionne rapidement afin que vous puissiez profiter des bienfaits financiers de l’entrepreneuriat.

 

 

2 - Pour organiser son temps de travail

 

Gagner de l’argent, on est d’accord. Mais si vous n'arrivez pas à organiser votre temps de travail, il vous sera difficile d'être réactif.

 

Si toute la journée vous êtes au bureau ou sur le chantier de la société dans laquelle vous travaillez sans choisir la durée, ni le temps de vos pauses, que vous êtes maman/papa au foyer ou si vous souhaitez simplement profiter un maximum de vos enfants , alors LE CHOIX DE VOS HORAIRES devient alors un critère important dans votre emploi. Si vous souhaitez ne pas travailler les samedis, c’est possible. Vous rêvez de finir plus tôt vos journées pour récupérer vos enfants à l’école, c’est possible. Vous avez toujours voulu avoir le choix de l’heure de votre réveil le matin, bonne nouvelle ! Si votre activité vous le permet, c’est vous qui décidez !

 

ATTENTION : nous ne voulons pas dire qu’il ne faut travailler que le mardi et jeudi entre 15h et 16h, sinon la raison 1 (gagner de l’argent) perd de sa valeur. Choisissez des horaires qui correspondent à votre métier. Ne travaillez pas le dimanche si vous êtes expert-comptable, mais pensez à vous rendre disponible le samedi si vous êtes commerçant.

 

Petite astuce : profitez de ce nouvel aménagement d'horaires pour vous inscrire dans un club de sport. Cela vous aidera à mieux gérer votre stress. Avec ce nouvel emploi du temps, vous pourrez peut-être enfin être disponible les mercredis soirs pour votre séance.

 

Le choix de vos nouveaux horaires, vous permet de RENDRE FLEXIBLE VOTRE ORGANISATION. Vous pouvez travailler selon vos horaires, vos clients et votre motivation. Au lieu de se forcer à réaliser une tâche, de la bâcler, voir de la reporter jusqu'au jour où il faut se presser, vous pouvez choisir de démarrer cette mission le jour et le moment où vous vous sentez le mieux dans vos baskets. Vous gagnez en efficacité.

 

Si vous avez un coworking, espace de travail partagé à proximité, et que vous avez la possibilité de vous y rendre, pensez à cette option pour vous aider à organiser votre temps. Par exemple, tous les lundis matins, vous faites une demie-journée de coworking.

 

En ajustant vos horaires et votre organisation vous atteignez plus vite vos objectifs et vous remplissez votre fonction convenablement. 

   

Selon le Figaro, pour une journée de travail ordinaire, un dirigeant de Très Petite Entreprise (TPE) n'accorde que 54 % de son temps à l'activité de son cœur de métier et 1 heure / jour à essayer de résoudre des problèmes.

 

En règle générale il passera 21 % de son temps à gérer sa société :

  • 16 % en gestion administrative
  • 5 % en gestion des ressources humaines

Si vous accumulez vos heures de prestations ou de ventes de produit avec toute la gestion de votre société et votre prospection, vous risquez de travailler le week-end ou de travailler tard le soir. Alors si vous ne souhaitez pas que votre vie professionnelle envahisse votre vie personnelle et familiale, pensez à faire appel à un indépendant à proximité pour déléguer une partie de votre gestion d'entreprise.

 

 

Notre équipe CELLY CLIC est là pour vous conseiller et vous accompagner au mieux dans l'organisation et le suivi de votre administration.

 

N'hésitez pas à nous contacter. 

Retrouver de la flexibilité dans son temps de travail vous permet de profiter des gens qui vous entourent. Mais c'est surtout bénéfique pour profiter de vous-même.

 

Le résultat se fait vite ressentir. Votre corps vous remercie de prendre le temps de vous reposer quand il est temps et votre esprit, nouvellement apaisé, vous permet de mieux gérer votre quotidienPensez-y ! Si vous êtes en colère le dimanche de n'avoir le temps de rien faire ou triste le mercredi de ne pas voir vos enfants, cela vient peut-être de votre rythme de travail qui n’est pas adapté à vous.

 

 

Une meilleure autonomie pour plus de liberté !

 

3 - Pour devenir son propre patron

 

Les stratégies de votre employeur ou le type de management de votre responsable vous mettent sous pression et vous ne savez pas comment gérer ces tensions. Dans ce cas, 3 solutions s’offrent à vous.

 

La première c’est d’accepter et de continuer de vous rendre sur le lieu de votre travail la boule au ventre.

Mais jusqu'à quand cette situation peut-elle durer ?

La deuxième c’est de vous mettre à la recherche d’un nouvel emploi dans une entreprise qui vous convient avec des relations plus agréables au quotidien.

La troisième c'est de créer votre propre projet qui ressemblera à ce que vous souhaitez. Elle rentre en jeu lorsque vous avez déjà testé les 2 premières sans résultats.


 

Vous souhaitez réaliser votre rêve.

 

Vous ambitionnez de développer et mettre à l'épreuve vos idées. Vous avez un désir profond de créer un concept innovant ou de lancer une entreprise par passion de votre métier. Vous ne souhaitez ne rendre de comptes uniquement qu'à vos clients. Et assumer seul(e) les risques (prospection, contrats, facturation...) est votre moteur.

 

Vous avez une très bonne relation avec votre supérieur, mais, il est difficile pour vous de faire valider vos suggestions d’amélioration ou de modifications.

 

Votre responsable ne veut pas entendre parler de votre avis lorsqu'il est question de prendre une décision pour l'équipe. La majorité de votre groupe de travail a voté pour réorganiser les procédures de votre service et cela ne vous convient pas. Ou vous aimeriez suivre vos aspirations et choisir votre propre gestion de l'entreprise. La hiérarchie de la structure ne vous arrange pas et vous ne pouvez pas la contester car c’est un schéma normal. Le patron est décisionnaire. Vous, non.

 

L’avantage de vous lancer en tant qu’entrepreneur c’est la PRISE DE DÉCISIONS. Vous êtes votre propre patron. Même si les décisions ne sont pas toujours les plus faciles à prendre lorsqu'on devient gérant, elles sont gratifiantes. Si vous avez fait le mauvais choix, vous apprenez de votre erreur et vous changer sans attendre de stratégie. Si vous avez fait le bon choix, alors félicitations ! Vous pouvez vous applaudir. C’est vous, et si associé(e) il y a, vous et votre associé(e) qui pouvez profiter de cette belle récompense : le résultat positif de votre prise de risque.

 

Ce qui nous amène au deuxième avantage : le RÉSULTAT. Le bonheur de pouvoir jouir de votre travail. C’est cela aussi être patron. Vos actions paient ! Et bonne nouvelle ! C’est grâce à vous. Pas besoin de faire un dessin pour vous exprimer cette satisfaction qui fait du bien au moral. Vous collecterez les résultats négatifs mais vous connaîtrez surtout, et nous vous le souhaitons, le succès. Lorsqu'un client répond à votre questionnaire de satisfaction ou que vous recevez des commentaires constructifs, sincères et bienveillants, vous vous sentez plus concernés. Si c’est une problématique vous essayez de la résoudre et si c’est un compliment vous n’avez qu’à remercier votre interlocuteur.

 

Vous vous rapprochez alors de l’épanouissement.

 

4 - Pour partager ses valeurs et sa passion

La tendance de ces dernières années montre une augmentation de création d’entreprises locales. Les grandes entreprises ont soif de gagner de l’argent c’est surement ce qui pousse les clients à revenir vers des structures plus petites. Le plus intéressant avec la création d'une petite société (TPE Très Petite Entreprise ou auto-entrepreneuriat), c’est de pouvoir consacrer son temps à se déplacer chez les clients, à prendre le temps d’être sur le terrain et de facilement transmettre ses valeurs. Il n’est pas toujours évident de subir les valeurs de votre entreprise en tant que salarié(e) car ce ne sont pas automatiquement les vôtres. Et d’ailleurs c’est encore moins certain d’être passionné(e) par le secteur dans lequel vous êtes employé(e).

 

ATTENTION : Ce n'est absolument pas impossible mais cela peut prendre du temps. Si vous avez la patience nous vous souhaitons de trouver une entreprise en qui vous croyez, qui correspond à votre vision des choses et qui vous rend tout simplement heureux.

 

La possibilité de pouvoir être à proximité de vos clients et à l’écoute de votre équipe si vous en avez une par la suite, est un privilège. Si vous souhaitez monter votre affaire à plusieurs, pensez bien à vous poser les bonnes questions sur les valeurs communes

 

Vivre de sa passion. Il est plus facile de partager ses valeurs lorsque l'on est passionné par ce qu'on fait. Il est possible de transformer votre hobbit en métier. Il est également possible de créer votre entreprise pour continuer d’exercer votre profession dans une structure différente qui vous aiderait à communiquer votre énergie plus naturellement.

 

L'avantage d'être passionné par son activité au quotidien permet de transmettre à ses clients sa détermination, son dynamisme et son envie de bien faire.

 

Que vous ayez une passion depuis 10 ans ou depuis 6 mois, que vous ayez 18 ans ou 45 ans, si vous aimez ce que vous faites et qu'en plus c'est votre travail de tous les jours alors votre souci de la qualité ou les heures que vous passerez auprès de vos clients vous motiveront toujours.

 

Si nous parlons de proximité chez CELLY CLIC c’est parce que nous l’associons généralement à l’humain. Pour nous c’est une valeur importante mais chacun peut mettre en avant sa particularité. Certains peuvent choisir de créer leur boite pour faire grandir leur bijou rapidement. D'autres vont préférer l’entrepreneuriat afin de transmettre leur passion et de retrouver des relations humaines.

 

Une chose est sûre : notre énergie, nos compétences et notre bienveillance sont nées de notre passion.

 

Développer votre projet professionnel en arrivant à communiquer ce qui vous tient à cœur. 

 

5 - Pour créer son emploi

Selon le Figaro, chaque année, près de 18.000 chômeurs se mettent à leur compte.

 

Dans le cas de figure où vous êtes à la recherche d'un emploi, que vous ayez droit à vos indemnités chômage ou non, vous êtes inactif. Lorsque vous vous couchez le soir dans votre lit et qu’il n’y a plus aucun bruit, c’est le moment où vous réfléchissez beaucoup. Et bien durant votre période sans emploi c’est exactement le même phénomène qui se produit. La plupart du temps vous vous remettez en question, vous cherchez un poste mais sans réponse ou sans conviction, vous ne savez pas si vous devriez reprendre une formation et si oui laquelle, à quel prix et à quel moment, vous ne trouvez pas la rémunération de l’offre d’emploi assez alléchante, vous en venez même parfois à vous poser des questions sur votre métier.

 

« Est-ce toujours ce qui m’attire » ?

 

Toutes ces interrogations ne sont pas négatives, bien au contraire. C’est justement dans ce moment là de votre vie que vous pouvez faire le point sur ce que vous souhaitez réellement. Quel métier ? Quelle formation ? Quel secteur ? Quelle rémunération ? Quelles valeurs vous aimeriez retrouver ? Quel rythme de vie choisir ? Tout cela fait avancer votre réflexion. Que vous n’ayez de toute manière pas de réponses à vos candidatures envoyées ou que vous ne trouviez pas une entreprise à la hauteur de vos ambitions, vous pouvez ainsi prendre votre envol vers l’entrepreneuriat.

 

L’avantage premier de changer de vie lorsqu'on est inactif, c’est que nous n’avons rien à perdre.

 

Terminé les entretiens d’embauche ! Construire votre poste sur mesure c’est possible. Il faut alors budgétiser votre projet et monter votre dossier.

 

Entreprendre c’est aussi sortir de sa zone de confort. Il faut beaucoup de courage. Mais en vous tournant vers votre passion pour en faire votre métier, vous n’en serez que plus motivés et excités

 

Tout est possible !

 

Ayez peur, mais ne vous découragez pas.

 

La clé de votre succès se cache peut-être derrière cette nouvelle aventure.

 

Soyez épanoui(e). 


Ce que nous retiendrons sur les raisons de créer sa société

motivation du candidat

Il faut apprendre à organiser vos pensées de telle sorte que vous saurez tirer les avantages et les inconvénients de votre situation professionnelle actuelle. Le résultat n’en sera que positif. Que vous soyez tenté par l’entrepreneuriat ou que vous choisissiez d’améliorer votre situation actuelle, soyez fidèle à qui vous êtes et à ce qui vous motive. Si la flexibilité, la liberté, l'autonomie, la passion, les valeurs prennent le dessus sur la prise de risque, vous êtes certainement prêt à passer le pas.

 

Plein de courage dans votre réflexion.

 

N'hésitez pas à nous faire part de votre expérience en commentaire.

 

L’équipe CELLY CLIC. 

 

conseil déléguer distance assistante administrative

 

 

En espérant que cet article vous a été utile. Si vous souhaitez partager votre expérience ou vos interrogations, laissez un commentaire.

Écrire commentaire

Commentaires: 0